OLYMPUS >

GALERIE PRO

Testuro Shimizu

Testuro Shimizu

Mon œuvre photographie en Mongolie couvre 19 années. Malgré sa superficie qui représente presque quatre fois le Japon, j’en ai visité presque tous les recoins. Je n’avais toutefois jamais visité Taiga, une région recouverte d’une forêt de conifères à l’extrême nord du pays. Cette terre appartient à un groupe isolé d’éleveurs de rennes. Elle est si loin de tout qu’elle représente l’endroit le plus hostile qui soit pour réaliser des prises de vue. Il m’a été très difficile de m’y rendre.

La partie la plus ardue du voyage fut le périple à dos de cheval. Transportant tout mon matériel dans un sac à dos, j’ai dû traverser des rivières, des marécages, des éboulis et plusieurs montagnes. Mais, une fois sur place, j’ai été abasourdi par la richesse de cet environnement naturel. Je n’avais jamais rien vu d’aussi beau. S’il fait chaud en journée, la nuit la température chute tellement que vous pouvez voir votre propre respiration. Il a plu tous les jours à Taiga, la seule région humide du pays. L’E-M1 Mark II et la gamme d’objectifs PRO n’ont posé aucun problème malgré les écarts de température et la pluie continue.

Grâce à la stabilisation d’image 5 axe, j’ai pu prendre quasiment tous mes clichés sans trépied. La seule fois où j’ai décidé d’en utiliser un, c’était pour immortaliser le ciel nocturne et prendre des photos en haute résolution. J’ai vraiment eu le sentiment d’être sauvé par mon matériel cette fois-là. J’ai emporté le nouveau IS PRO 12-100 mm 1:4,0 et le PRO 25 mm 1:1,2. J’ai particulièrement aimé le PRO 25 mm 1:1,2. J’ai apprécié la longueur focale et le fait qu’il propose une luminosité que je n’avais jamais rencontré et qui m’a ouvert de nouvelles opportunités de prise de vue. Les sujets ciblés se détachaient magnifiquement bien de l’arrière-plan avec un effet flouté que je n’aurais jamais imaginé. Il prend également parfaitement en charge la mise au point panoramique. Je pense que cet objectif sera utile pour réaliser de nombreux clichés créatifs à l’avenir.

Testuro Shimizu

Testuro Shimizu

Japon

Né à Yokohama en 1975, Shimizu prend des clichés suivant son propre point de vue, qu’il s’agisse de paysages, de portraits ou de photos documentaires. Ses collections de photos publiées comprennent CHANGE et New Type, et il participe à de nombreuses expositions de photos individuelles. Il est lauréat du premier Yonosuke Natori Photography Award et du Photographic Society of Japan's Newcomer Award en 2014, ainsi que du Photo City Sagamihara Photo Newcomer Award Honorable Mention en 2016. Il est membre de la Japan Professional Photographers Society.